… et non synonyme de « méthode ». normalisation et validation des procédures d’investigation au sein d’une communauté scientifique. On peut ainsi considérer qu’il existe des distances épistémologiques plus ou moins marquées entre des recherches modélisées sous la forme de configurations. 60Aucune de ces configurations n’est donc rigoureusement identique à une autre. Pour faire une recherche recherchante en sciences des savoirs sachant sur l’éducation éducative, il suffit suffisamment de prendre des apprenants qui apprennent en étudiant par des études les méthodes méthodologiques que les enseignants enseignateurs leur ont donné en position d’îlotiers au milieu des îlots dispersés grâce à des bureaux youpala ! Un exemple : l’analyse catégorielle d’un entretien, qui consiste à regrouper en catégories des éléments de discours puis à dénombrer ces unités d’enregistrement au sein de chaque catégorie. Voir à ce sujet : TOMAMICHEL S., « La recherche empirique en éducation » in LE BOUEDEC G. et TOMAMICHEL S. 74Pour penser véritablement une recherche professionnelle, il nous faut renoncer à une représentation scolastique de la recherche. 35. Enseignants-chercheurs de lUPV: Les enseignants-chercheurs de lUPV appartenant à TFD sont davantage mobilisés autour des problématiques de laxe 2 Enseignants-chercheurs de lUPV : La recherche en didactique, initialement centrée sur la transmission des objets de savoirs complexes en biologie, se développe en intégrant létude de limpact de la dimension affective dans lenseignement et dans lapprentissage de la biologie. Méthodologie de la recherche. 40En ce qui nous concerne, pour avoir pris en compte dans d’autres champs certaines dimensions de la recherche ici présentées (l’implication de l’acteur, la singularité de l’objet, le type de sources…), nous restreignons la dimension « démarche » à la définition introduite plus haut et la formalisons comme le mouvement du chercheur entre son terrain et la représentation qu’il en construit, mouvement qui se traduit par un nombre plus ou moins important de phases de recherches, elles-mêmes plus ou moins formalisées. Non, sous réserve d’admettre qu’un type de recherches se caractérise par la prédominance d’un critère (finalité, objet, source…) et, par rapport à ce critère, par un positionnement particulier. Non seulement toutes les combinaisons ne sont pas possibles, mais il est des liens logiques qui doivent être respectés. Dans la formation à la recherche des professionnels, ce clivage redouble celui qui existe entre « le terrain » et la formation - supposée exclusivement théorique - reçue dans l’institution. Manuel de recherche en sciences sociales La quatrième édition de cet ouvrage décompose les différentes étapes de la recherche en sciences sociales, offre un panorama complet et actualisé des techniques et méthodes disponibles et propose de nombreux travaux dapplication. Méthodologie de la recherche en sciences de gestion Réussir son mémoire ou sa thèse Cet ouvrage donne des bases rigoureuses pour bien aborder un travail de recherche (construire un objet de recherche, choisir et/ou croiser les méthodes de collecte des données et les méthodes d'analyse des données, synthétiser et rédiger les résultats). C’est dans cette pluralité des critères que l’ambiguïté trouve son origine, car dans toute recherche, se pose simultanément la question de la démarche, de la finalité, de l’objet et des sources. On observe, en somme, une grande perméabilité entre les types de recherches distingués. Il s’agit donc de mettre en œuvre une pédagogie ouverte, qui ne recule pas devant les confrontations, qui tente de mettre à jour la position du praticien dans le champ professionnel et dans le champ de la recherche et analyse de façon réflexive les dispositions caractéristiques des deux habitus. Ne caractérise-t-il pas davantage une source (archivistique ou bibliographique) qu’une technique ? Alors que la logique qui a présidé à l’investigation et au travail empirique est heuristique, celle qui caractérise la restitution est rhétorique. 36Ces opérations se déroulent dans un mouvement de va-et-vient entre la représentation toujours provisoire, hypothétique et interrogative que le chercheur se fait de l’objet qu’il étudie et la réalité qui lui fournit des informations alimentant cette représentation ; en somme dans une succession de phases plus ou moins nombreuses et plus ou moins formalisées, chacune d’elles commençant par un questionnement et s’achevant par une réponse à ces questions, pour se prolonger éventuellement par un nouveau questionnement. Une « pédagogie ouverte » doit proposer un accompagnement de l’apprenti chercheur dans son itinéraire intellectuel et dans son développement personnel. La maman tend la main vers Nathan. En effet, la conception que nous avons présentée des démarches de recherche et, plus précisément, la possibilité de concevoir plusieurs phases de recherche initialisées par des questionnements remodelés, nous inviteraient à parler au pluriel. Elle se prolonge par un phase de traitement de données au même titre que des données issues d’une entretien par exemple doivent être traitées. 42Pour Bernard Charlot, « faire de la recherche, produire du savoir, avec des exigences de rigueur, c’est d’abord (au sens logique, qui ne se confond pas toujours avec le sens chronologique) construire ce qu’on appelle une problématique, c’est-à-dire un ensemble de questions (articulées sur une question centrale) dans un espace théorique (défini par des concepts fondamentaux et des enjeux théoriques) » [32]. Au lieu d’une vision analytique qui dissocie des types ou des formes, nous considérons qu’une recherche est une activité complexe et systématiquement originale, qui, pour être définie, mobilise une pluralité de dimensions ; activité occupant sur chacune de ces dimensions, une position précise. 20La recherche « fondamentale » fait référence à une démarche (confrontation souvent linéaire théorie/empirie) ; la recherche « philosophique » se caractérise par son objet (les fins de l’éducation) ; la recherche « praxéologique » par sa finalité, combinaison d’une production de savoir et d’une action ; la recherche « documentaire » (à supposer que cette catégorie tienne) par la nature de la source. Si nous en restions là, nous n’aurions fait que substituer à une vision globale, trop réductrice, une vision analytique, sans doute plus précise, mais ne permettant pas de rendre compte de l’unité d’une recherche. Sur cet axe de l’amplitude, se trouvent, d’un côté, des objets circonscrits, définis par des critères de temps et d’espace précis : des objets monographiques ; de l’autre, des objets plus larges, définis par des concepts non immédiatement associables à des réalités tangibles : des objets thématiques. Toutes les formes de recherche ne sont pas également susceptibles de servir de « paradigme transposable dans une pratique réfléchie » (PERRENOUD, 1990). Communiquer des informations (tant à l'oral qu'à l'écrit) relatives aux domaines de la psychologie et des sciences de l'éducation de manière intelligible, avec une bonne maîtrise de la langue et des techniques de communication. Minorités linguistiques et culturelles. Méthodologie de recherche : Comprendre et maîtriser le processus de recherche Page 1 Contenu Il peut se définir comme un ensemble structuré de questions fédérées par une question centrale. 45Un questionnement s’inscrit dans un « espace conceptuel » défini. recherche en éducation, The Institute of Education Sciences, à laquelle on attribue un objectif clair : la transformation de l’éducation en un domaine régi par les résultats scientifiques. 24Ce modèle se structure à partir d’un ensemble de dimensions que l’on peut regrouper en quatre champs qui renvoient aux caractéristiques fondamentales d’une recherche en éducation telle que nous l’avons définie plus haut : 25La définition que nous avons adoptée de la recherche exclut des activités réflexives informelles portant sur des questions pédagogiques (exemplairement des travaux d’équipes disciplinaires en collège pour l’élaboration d’un projet pédagogique), dont on ne doit nullement récuser l’intérêt ni la valeur, mais qui ne rentrent pas directement dans le champ de notre définition. 1. transmission de la connaissance produite à d’autres publics. Sur un premier axe, sont distinguées, d’une part, « les recherches au sens canonique, du type de la thèse, qui supposent un travail approfondi sur la littérature, la construction d’un objet à travers une problématique, une méthodologie permettant un recueil et une analyse de données » et, d’autre part, « des investigations qui, sans obéir à toutes les exigences d’une recherche universitaire, n’en constituent pas moins des formes spécifiques de recherche, pourvu qu’elles se soumettent à trois conditions minima : une production de connaissances nouvelles ; une démarche rigoureuse ; une communication des résultats en vue de leur discussion critique » [15]. Même si, comme il le rappelle opportunément (p.28), le qualificatif d« expérimental », avec Claude Bernard, a le sens de « scientifique », et que le sens de ce terme est devenu beaucoup plus complexe aujourdhui (p.40), il nempêche quune « étude expérimentale, dans lacception scientifique du … 43Une précision tout d’abord : si nous parlons, de manière rapide, du questionnement d’une recherche, il faut entendre en fait les questionnements de recherche. quel type de « documents » ?) Ce sont elles qui vont en constituer les dimensions. Une autre approche, complémentaire, s’avère donc nécessaire. En somme, une recherche se définit comme une configuration spécifique, c’est-à-dire un ensemble de caractéristiques précises (une audace géométrique nous inviterait à parler de coordonnées qualitatives) dans un ensemble structuré de dimensions servant de repère épistémologique commun. Décrire, évaluer, modéliser… La restitution de la réalité pourra prendre des formes diverses. Définir un problème de recherche. Aussi, rares sont les ouvrages méthodologiques qui ne présentent pas une classification des recherches en éducation. 6Abandonnons le « je », revenons à une forme classique d’écriture utilisant le « nous singulier » et entrons maintenant de plain-pied dans la question des types de recherches en sciences de l’éducation ; question qui nous amènera à faire tout d’abord un inventaire critique des types et typologies, avant de proposer, dans un second temps, une vision systémique de la recherche. Une pratique indifférente aux savoirs scientifiques serait aveugle. Une représentation de la réalité en résulte, d’où se dégage une problématique originale (sans doute proche de celle(s) qui ont été utilisées précédemment mais pas nécessairement identique(s)). Peut-être faut-il néanmoins apporter une distinction entre type de données (qualitatives ou quantitatives) et techniques de traitement de données (elles aussi qualitatives ou quantitatives). Henri Poincaré  La notion d'équation différentielle est le pivot de la conception scientifique du monde. le champ du chercheur dans son environnement (la recherche est une pratique sociale). Un questionnement rédigé sous la forme d’hypothèses précises s’accommode mal d’entretiens libres ; le questionnaire oriente vers un échantillon représentatif et non illustratif ; etc. Si les SdE n’ont pas prétention à couvrir l’ensemble des problématiques de recherche sur ce terrain, elles apportent plusieurs lectures possibles sur les pratiques de Santé. Pour l’essentiel, ces recherches sont assurées dans des Equipes d’accueil (les membres d’une EA sont exclusivement des universitaires –y compris des doctorants), au sein des Instituts de formation des maîtres –dont les structures de recherche y sont plus ou moins formalisées-, ou à l’Institut national de recherche pédagogique. Voilà qui révèle le difficile positionnement de la discipline qui, en tant que science(s), doit s’inscrire dans une démarche de type scientifique, mais dont les objets, les finalités et les statuts des chercheurs, d’une grande diversité, s’accommodent mal d’une scientificité radicale. Module 2 / UE 2 : Méthodologie de la recherche en sciences cognitives pour l’éducation (40h - 10 ECTS) Format de la formation : hybride, dispensée sous forme de cours et TD : 35% en présentiel et 65% à distance, avec accès à des ressources numériques. 68Les images de la recherche modelées par la formation structurent durablement le rapport au savoir des praticiens. Ce faisant, nous avons prolongé, mais cette fois de manière plus dissociée, l’état des lieux des recherches. ), Caen, PUC, 2009, p. 153-162 du côté des recherches cLiniQues d’orientation psychanaLytiQue en sciences de L’éducation résumé : J’interpréterai pour ma part la question posée en me référant à une seule branche Expliquer les caractéristiques de la démarche scientifique en sciences humaines. Laissons-lui la parole. Celle-ci porte sur la reconsidération du phénomène étudié à partir de catégories de pensée qui relèvent des sciences sociales. A l’autre extrémité de cet axe, le praticien mobilisé sur un problème, qui cherche à lui apporter des solutions au prix d’un détour par une démarche rationnelle de compréhension. Dans les professions de l’humain, qui ne sauraient se réduire aux seules interventions techniques, « l’incorporation des savoirs professionnels dans l’habitus » (PERRENOUD, id.) Sans doute leurs desseins trop grossiers leur interdisent une vertu de modèle, une fonction de référent, susceptibles de guider les chercheurs dans la forêt des dimensions qu’ils ont à prendre en compte pour construire leur méthode de recherche. Ce point de vue, pour le moins classique, met en scène un aspect fondamental de la recherche : le questionnement initial. Méthodologie de recherche : Comprendre et maîtriser le processus de recherche Automne 2012 Guide de recherche en sciences humaines et sociales Roger Charland bibl. Nathan, enfant ayant un trouble autistique, sort de la voiture qui le conduit avec sa maman à l'enterrement de son papa. Plutôt que d’enfermer dans des normes, plutôt que de réclamer une adhésion volontaire à des règles, la formation doit permettre une expérience du « jeu scientifique ». Comment faire une recherche en Sciences de l’éducation (la méthodologie de la recherche) ? C’est la discussion qui entoure cette présentation qui relève de la méthodologie. C’est pourquoi, François Clerc interviendra, à titre d’un prolongement, sur la question de la recherche et de la formation et de la professionnalité, exprimant à cette occasion une conception différente de la recherche. Il est sans doute plus original d’insister sur la distinction entre logique de communication (ou logique rhétorique) et logique d’investigation. En formation initiale, l’intégration dans un dispositif de formation, les exigences de l’évaluation ne vont-elles pas à l’encontre d’une véritable expérience de recherche ? La Section de Psychologie de la Faculté de psychologie et des sciences de l'éducation compte un groupe de recherche spécialisé en méthodologie : Méthodologie et analyse de données dirigé par les professeurs Olivier Renaud et Paolo Ghisletta Sans doute faut-il admettre que cette problématisation ne soit pas immédiatement achevée, notamment dans la nature, le degré et la précision des concepts mobilisés. Tout en en cernant les limites, il faut donc laisser les typologies générales éclairer et structurer les pratiques de recherche en éducation sous la forme de représentations sommaires. 66Sans entrer dans de vieux débats - doit-on parler de formation à la recherche et formation par la recherche ? La recherche professionnelle entre deux habitus. Entre ces deux extrêmes, toute position intermédiaire est concevable, traduisant le degré d’ouverture du questionnement. Activité intellectuelle, production de connaissances, nouveauté du savoir, environnement sociopolitique : tels sont bien les aspects caractéristiques de toute activité de recherche auxquels nous serions toutefois tentés d’ajouter le caractère rationnel du processus de production de connaissances. 59Mais cette liberté ne doit pas occulter un souci de rationalité et de rigueur. L’expression « questionnement d’une recherche » ne désigne donc pas le seul et unique point de départ à partir duquel se construit toute recherche, mais le résultat d’un travail permettant de démarrer une phase de recherche et qui peut se reproduire à plusieurs reprises au cours d’une recherche. Mais stoppons là cette réflexion. Celle-ci ne correspond donc pas à la succession précise des opérations mises en œuvre dans la recherche, mais, plus généralement, au mouvement dans lequel ces opérations se sont insérées. La raison est la suivante : les quatre types ne sont pas construits à partir d’un seul critère (ce qui pourrait en faire des catégories qui, à défaut d’être distinctes, seraient comparables) mais à partir de critères tous différents. La méthodologie de la recherche, en sciences de l'éducation comme ailleurs, consiste d'abord à se constituer un corpus de connaissances le plus vaste possible. le dépassement d’une approche spontanée par une analyse réflexive et critique de l’activité déployée par le chercheur lui-même. Sur la question de la clinique, nous ne saurons trop conseiller de lire le remarquable texte de Michel LEGRAND (. La culture professionnelle s’empare des résultats de la recherche - y compris lorsqu’elle les rejette, dans la mesure où elle prend position - les traduit pour les incorporer à l’habitus professionnel sous des formes et avec des modalités variées. La notion de qualité de la formation prend une place croissante dans les discours politiques sur la formation professionnelle en Suisse ; elle est notamment inscrite dans la loi sur la formation professionnelle depuis plus de dix ans. « Avoir l’intention de… », « tendre à… », « accepter le principe de la rigueur… » : cette dernière vise la scientificité davantage qu’elle ne la revendique sous une forme accomplie. Le scepticisme et le relativisme prennent leur source dans cet écart. le champ méthodologique (la recherche est une activité rationnelle). On pourrait alors concevoir une construction systématique de typologies « différenciées » par critères. Cette forme de restitution, symétrique à la démarche d’investigation, apparaît ainsi comme la norme de tout mémoire et autre écrit de recherche. 70Cette rhétorique s’accompagne curieusement de ce que les auteurs appellent le « répertoire contingent » : « … quand ils parlent informellement, les savants insistent sur la dépendance à l’égard d’un « sens intuitif de la recherche » (intuitive feel for research) qui est inévitable étant donné le caractère pratique des opérations considérées… La recherche est une pratique coutumière dont l’apprentissage se fait par l’exemple. Financement. Une autre voie, suggérée, entre autres, par Bernard Charlot [10], supposerait de : 15Sans doute serait-il nécessaire d’affiner cette question de la rationalité ou plus exactement des rationalités sous-jacentes, en montrant notamment comment associer validité scientifique et validité pragmatique [11] ; cela nous amènerait à étendre le champ des « communautés de contrôles » aux praticiens eux-mêmes et à opter pour ce « contrôle par les acteurs » [12] que Jean-Marie Van der Maren appelle de ses vœux [13]. Neoprofs.org, 1er réseau social enseignant, s'adresse aux professeurs et personnels de l'Education nationale. Par exemple, les recherches dites « praxéologiques » sont définies à partir de l’axe des finalités, sur lequel elles occupent une position particulière caractérisée par la simultanéité de deux activités : la transformation d’une situation-problème et la production de connaissances. 51Ne développons pas plus que nécessaire cet aspect de la recherche qui emprunte directement aux sciences humaines et sociales ; nous y retrouverons les opérations classiques de traitement et d’analyse de données émanant des différents outils présentés plus haut. L’activité que déploient ces professionnels peut être définie comme une activité « clinique ». 26Mentionnons également l’existence de quelques Unités mixtes de recherche (une UMR regroupe des universitaires et des chercheurs « temps plein ») ou d’unités de recherche dépendant directement du CNRS comme l’Institut de recherche en économie de l’éducation de Dijon (IREDU) particulièrement investi dans les études à l’étranger, notamment dans les pays en voie de développement. 49Pour l’AECSE, « selon les choix méthodologiques opérés, le recueil de données peut utiliser les outils suivants : l’entretien. Selon un historique de ce champ, réalisé par Anadòn (2004), une orientation déterministe du comportement humain a caractérisé tout un pan de la recherche en sciences de l’éducation, dans une sorte de mimétisme méthodologique de … Un bref retour sur « la naissance et les incertitudes » de lexpression « sciences de léducation » (ch.1) permet à Mialaret de rappeler comment sest posé historiquement le problème épistémologique de leur « scientificité ». En effet, à cause de la pandémie du coronavirus les difficultés n'ont fait qu'augmenter. Résumé du projet. 39Ne nous étendons pas une nouvelle fois sur les limites d’une typologie qui, en tant que réduction linéaire de processus multidimensionnels, dissocie trop radicalement des démarches pouvant présenter des zones communes. De nos jours, la difficulté scolaire est de plus en plus présente, que ce soit chez les enseignants ou chez les élèves. ), Sur un autre plan, l’existence même d’une catégorie «. 1S’agit-il d’encadrer des étudiants sur un lieu de stage ou des futurs soignants -ou cadres de santé- dans des instituts : les questions de formation sont très présentes dans le monde infirmier et font l’objet de recherches de plus en plus nombreuses. La communication de la recherche constitue ainsi une phase autonome du travail, obéissant à des règles propres. ), notamment la question de la singularité qui renvoie à la question du caractère. 37Ces mises au point étant faites, revenons aux démarches de recherche et, plus précisément, à celles qui sont mises en œuvre en sciences de l’éducation, telles que les présente l’AECSE. You are currently viewing the French edition of our site. 54C’est pourquoi il faut dissocier la logique d’investigation de la logique de restitution : le travail de terrain, dynamisé par un ou des questionnements successifs a obéi à une certaine logique –logique d’investigation, aboutissant à la production d’une masse d’informations plus ou moins structurée. Quel que soit son objectif (décrire, expliquer, comprendre, comprendre pour mieux décider et agir) et sa forme (expérimentale, clinique, historique, anthropologique), la recherche se caractérise toujours par : 67De l’initiation à la recherche, un débutant peut attendre « une appropriation active des savoirs » et l’apprentissage de la pratique clinique de sa profession (observation et analyse de l’activité). Les méthodes de recherche en sciences humaines sont des procédures définies qui sont utilisées en vue de développer la connaissance scientifique des phénomènes humains. 65Les professionnels non seulement utilisent les savoirs théoriques issus de la recherche pour penser leur action, mais ils participent au mouvement de production des savoirs. Ou, à l’opposé, a-t-on construit un ensemble de questions très ouvertes, ouvrant la voie à une découverte orientée de la réalité ? 79La dimension personnelle de la recherche : chaque recherche est un cheminement particulier. En tant que pratique institutionnelle, la recherche en éducation renvoie à des lieux et à des statuts identifiés. C'est très étrange ce sujet qui est créé au moment où ça chauffe sur un autre fil : par variety jones le Sam 6 Juin 2020 - 20:19, par Thalia de G le Sam 6 Juin 2020 - 20:36. 1.2.2018 - 31.1.2022. 41Les dimensions opératoires d’une recherche regroupent quatre types d’opérations : l’élaboration du questionnement, la collecte des informations sur le terrain, le traitement et l’analyse des données, la communication des résultats de la recherche. Sans doute la comparaison, à quelque niveau que ce soit, invite-t-elle à distinguer des types de recherches.